Pratique situationniste de l'errance, la dérive.

Errance, pratique situationniste de la dérive. Errances, résistances ou offensives.

 

Après trois séances le thème a été discuté sous diverses formes, il semble inépuisable (voir comptes rendus du blog et du site). Mais afin de ne pas tomber dans la routine et de ne pas ressasser, il semble intéressant de prendre en compte l’état du cheminement.

Nous avons, dans l’immensité du thème exploré certaines pistes, il faut les garder au chaud.

Nous en sommes arrivés aujourd’hui à la dérive situationniste, qui serait une pratique de l’errance. Ni promenade, ni voyage, laissant une part à l’improvisation, à la spontanéité. Et créant des situations qu’il faut apprécier à plusieurs niveaux. A l’origine plus un « jeu », est-il possible d’expérimenter ceci aujourd’hui, comment ? Pourquoi ?  Et pourquoi pas ?

 


Il s’agit donc maintenant de sortir du groupe de séance et de pratiquer une dérive comportant quelques principes sans toutefois perdre la spontanéité et l’initiative.

Construire une approche à l’autre, en se donnant un prétexte. N’importe ou.

Proposer une question à un inconnu….

De ces expériences, il est bon d’en tirer des comptes-rendus : pourquoi ai-je parlé à cette personne et pas à celle-là, est –ce que le lieu de la rencontre à une influence sur mon échange, ai-je été victime de mes a priori sur l’apparence de la personne ou sur les informations qu’elle m’a transmises quant à la trajectoire prise par la discussion ? De quelle manière j’arrive à vivre la situation et non à la penser. Ce que j’ai appris de la discussion.

 


Puis ré expérimenter la chose à des heures différentes au même endroit ou non pour comparer.

L’errance est aussi le hasard des rencontres dans un cheminement physique incertain, il est peut être bon une fois terminé de se représenter la trajectoire par une carte avec de petits points en guise d’indicateur de rencontre.


Je crois que dans cette démarche, il ne faut pas penser au but, au sens, mais plutôt à leur construction dans l’expérimentation. Les principes sont indicatifs, d’autres seront rajoutés en tant que fruits de la pratique, mais ils ne doivent pas brider ni anticiper ceux que doit construire le participant.

Après cette période pratique expérimentale le but collectif serait de comparer les expériences, ce qui peut se faire de manière informelle jusqu’à la prochaine programmation d’une séance discussive.


www.ufr.zero.org
: pas mal le site mais y va falloir le remplir. ufr-zero@hotmail.fr : pour envoyer des comptes-rendus de dérives. ufr.zero.over-blog.org : pour voir des comptes-rendus imparfaits et des commentaires hostiles.


La prochaine séance sera fixée quand des comptes rendus seront arrivés. (on peut toujours attendre)