Texte introductif "s'entendre, entendre"

 

 

PREMIER RENDEZ-VOUS DE L’UFR 0

 

L’UFR 0, émanation en devenir des luttes récentes, est l’expression du souhait de se saisir, de reprendre la main sur des savoirs  qui nous sont d’autant plus étrangers qu’ils sont imposés comme simples apports adéquats à une réalité sociale par ailleurs ininterrogeable.

A ce titre, ce projet nous concerne tous, quel que soit notre statut dans et hors de cette fac et c’est à chacun de venir l’alimenter.

L’UFR 0 se propose d’établir collégialement  une série de rencontres/séances de travail collectives autour de thèmes et sujets qui seront définis et portés par les participants. Le principe est qu’un ou plusieurs protagonistes souhaitant partager un point de vue, développent un sujet de façon à ce que la collectivité puisse s’en saisir, afin d’en reproblématiser la forme et  établir une prononciation qu’elle publicitera ensuite comme rapport de travail émanant de l’UFR 0.

Une séance/assemblée se comprend donc en plusieurs étapes permettant d’accéder a une  élaboration collective finale dans le meilleur des cas, à une réappropriation et reformulation collective d’un domaine de savoir à minima.

Ainsi le « porteur » d’une initiative (un sujet) assurera une présentation (inévitablement partiale et partielle) , puis il sera questionné, contredit, mis des apports sur ce qu’il aura avancé avant que l’assemblée se saisisse librement, quitte à le redéfinir, et traite comme bon lui semble l’objet découvert. Ce dernier temps constituant l’achèvement et la finalité véritable de ces rencontres, les temps précédents (présentation) permettent juste d’échapper à l’évanescence en lançant le sujet.

Il ne s’agira donc pas d’un exposé classique mais d’une proposition de traitement qui inaugure et appelle les prises de position de chacun dans le sens de l’élaboration d’un travail collectif final.

 

Le premier thème retenu est « S’ENTENDRE » tant il paraît évident que la question de toute construction collective contient cette mise en rapport à soi et aux autres ; pariant ainsi que cette première rencontre permette concrètement de pousser plus avant cette démarche appropriative sur le savoir et la réflexion qu’est l’UFR 0 et tant il est vrai que nous avons tout à la fois besoin de nous découvrir et de trouver de nouveaux outils.

L’exposé se propose de partir de différents niveaux et sens où peut se comprendre le verbe s’entendre afin d’établir dans un premier temps les différentes scènes d’enjeux de cette notion. Et c’est par le biais d’approches sociologiques, anthropologiques, psychanalytiques ainsi que par des références aux sciences du vivant que sera tenté de discerner l’articulation des différents niveaux d’enjeux afin de permettre d’établir les visées rattachées à cette notion ainsi que ce à quoi elle s’oppose.

Seront notamment abordés dans ce tissage les questions de : l’intérieur dedans/l’extérieur dehors ; la question de la subjectivité et de la société ; du phénomène de clôture psychique et sociale/la perlaboration de la sublimation ainsi que la question de l’organisation face à la visée de vérité.

Conjointement à cette présentation il sera proposé un exercice issu de la pratique théâtrale dont il est attendu qu’il permette d’expérimenter une autre façon d’être présent (où tout ce que fait l’un augmente la présence de l’autre). Exercice pour créer collectivement un espace sonore et rythmique qui naît de l'écoute et de la réponse.

En résumé nous proposons le déroulement suivant :

1        présentation de l’exposé

2        exercice théâtral

3        questions, précisions, contradictions

4        l’assemblée se saisit librement de la parole suivant ce qui lui a été

5        inspiré par les temps précédents et construit par la participation de tous un objet de connaissance.

Comptant sur votre présence, vous êtes invités à participer à cette initiative  tous les lundis à 18 heures.

UFR 0